Pépite du vignoble bordelais #8 : Le Château de Pressac !

Le Château de Pressac fait partie des châteaux d’exception de la célèbre région de Saint-Emilion. Érigée au moyen âge, la bâtisse dont l’architecture présente une forte influence de cette période, est un lieu chargé d’histoire, qui ravira les amateurs de vins désireux de découvrir un lieu de patrimoine. Le vin qui est produit vaut également le détour puisqu’il est ni plus ni moins qu’un Grand Cru Classé de Saint-Emilion, ce qui est la distinction suprême pour une propriété de cette appellation. Fort de cette alliance entre histoire et qualité de vin, Pressac séduit déjà quelques 7000 visiteurs par an, alors, pourquoi pas vous ?

Lorsque vous arrivez dans l’allée du Château de Pressac, le cadre vous donne immédiatement l’impression d’entrer dans un lieu à part, chargé d’histoire. Depuis 20 ans, le domaine est la propriété de Jean-François Quenin, qui depuis son arrivée n’a cessé d’en réaménager les 42 hectares de surface. Sur cette superficie, 36 hectares de vignes sont cultivés sur trois types de sols, un plateau, des coteaux, mais aussi des terrasses, qui sont la particularité de Pressac et qui offrent une vue majestueuse depuis la cour du château.

Le Château de Pressac

Le Château de Pressac

Ces hectares de terrasses, ainsi que le reste du domaine, sont plantés à 70% de merlot, le cépage roi à Saint-Emilion, mais aussi des traditionnels cabernets francs et sauvignons. Plus rare, la carménère représente 2 à 3% de la production du château. Ce cépage quasiment disparu en France apporte de complexes arômes épicés au vin, cependant, il reste très difficile à cultiver et doit être au centre de l’attention pour offrir toutes ses qualités. Le dernier cépage utilisé au château, toujours en petite quantité, est le malbec. Mais ici, on préfère l’appeler par son nom d’origine, le Noir de Pressac ! En effet, ce cépage également connu sous le nom de côt et originaire de Cahors, a été importé en Gironde au 18ème siècle par le seigneur de Pressac…

Les terrasses, signe distinctif de Pressac !

Les terrasses, signe distinctif de Pressac !

Le travail d’aménagement de Jean-François Quenin et son épouse Dominique se retrouve également au chai et dans toutes les installations relatives au processus de vinification. Du cuvier au chai à barriques, la recherche de précision et du contrôle de la qualité est omniprésente dans le but de s’approcher le plus possible de la perfection. « Nous essayons d’être à la pointe de la technologie », explique le propriétaire, comme le prouve l’utilisation d’un système de tri par densimétrie, par exemple.

Les cuves en béton

Les cuves en béton

Après le passage dans les cuves en béton, le vin est placé en élevage pendant 18 mois dans des barriques provenant de nombreux tonneliers différents. Possédant lui-même une tonnellerie et faisant appel à de nombreux confrères, le maitre des lieux prend le parti d’utiliser de multiples modèles de barriques afin d’obtenir différentes qualités de vins et ainsi trouver quel matériel est le plus efficace. Toute cette précision et cette recherche de qualité ont conduit à l’obtention du rang de Grand Cru Classé de Saint-Emilion lors de la mise à jour du classement en 2012.

Le chai à barriques, demeure du vin de Pressac pour 18 mois

Le chai à barriques, demeure du vin de Pressac pour 18 mois

Si toutes les installations techniques offrent un intérêt indéniable à la visite de la propriété, les faits historiques ayant eu lieu entre ses murs la rendent d’autant plus passionnante. Pour preuve, en 1453, Pressac a été le théâtre de la reddition mettant fin à la guerre de Cent Ans suite à la bataille de Castillon. Cet événement et les nombreux autres ayant eu lieu au château, lui offrant une place majeure dans le patrimoine bordelais, sont à découvrir tout au long de la visite et durant une conviviale dégustation des vins !

En résumé, que vous soyez amateur de bons vins ou d’histoire, la visite du domaine est la perspective d’un moment enrichissant tant sur un plan purement gustatif qu’un plan culturel ! Alors n’attendez plus, réservez dès maintenant votre visite au Château de Pressac !

Laissez votre réponse